L'or dans la nature

Toutes les civilisations se sont interrogées sur l’origine de l’or. Pour certaines en Amérique du Sud et en Europe au Moyen Âge, l'or est d'origine solaire.  En réalité, l’or est dispersé naturellement dans la Terre et notamment dans la croûte terrestre.

Des processus géologiques comme les collisions entre les plaques tectoniques peuvent néanmoins le concentrer dans certains massifs rocheux particuliers. L’érosion dégage ensuite le métal qui est acheminé jusqu’aux rivières par ruissellement.

Or, Mine Ace of Diamonds, Washington, USA (© Ian Brucerondie : la pépite).
Cet échantillon donne un aperçu de la diversité des aspects de l'or dans la nature. Chacun témoigne des conditions particulières de sa formation : la géologie du gisement, faille, filon, sédiment ou roche métamorphique dans lequel il se forme, l'impact du climat, etc.

 

L’or est aussi présent dans les océans, mais disséminé sous forme de particules trop petites pour être récupérées aisément. Pourtant, le volume imposant des océans en fait le plus grand gisement du monde !

Métal le plus ductile et presque inaltérable, l'or se retrouve intact lors des fouilles archéologiques, plusieurs millénaires après qu’il a été enfoui.